Venir - Autres modes de transport

 
Généralités
 


Les principaux modes de transports collectifs sur l’île sont :


- les taxis locaux appelés « Songthaew ».
- les mini-vans climatisés.
- les véhicules 4 x 4 (pick-up) des Resorts.
- les moto-taxis.
- les bateaux-taxis.



* Sur l’axe principal Thong Sala – Haad Rin, les Songthaew (taxis comprenant une rangée de banquettes fixées de chaque côté et en partie ouvert) sont fréquents mais vraiment pas bon marché. Ils circulent toute la nuit.

Pour les autres destinations, surtout celles qui mènent à Thong Nai Pan Noi & Yai, Than Sadet, qui sont les plus excentrées des axes principaux, là c’est beaucoup plus difficile car c’est souvent pleins qu’ils partent ou bien il vous faudra en louer un pour vous tout seul.

De plus, hors Full Moon Party, ils ne circulent que la journée. Les taxis partent du rond point de Thong sala, à fréquence régulière. 

 


* Un certain nombre de propriétaires privés ont investi dans des mini-vans climatisés. Le coût de la course est parfois un peu plus élevé, mais pas toujours. Ils sont bien entendu plus confortables.

  


* Une grande majorité des hôtels ont leur propre taxi (Véhicule 4 x 4 ou minivan) et généralement, ils viennent chercher leurs clients aux différents embarcadères que compte l'île, mais pas toujours gratuitement.  Les hôtels plus éloignées des voies carrossables, organisent suivant les jours et la saison, des départs à des heures précises de la journée (sur Haad Khom, Thong Nai Pan Yai, Haad Yuan, Haad Tien, etc.) mais toujours avec une participation financière non négligeable.

 

* Les moto-taxis sont assez nombreux et ils se trouvent surtout à Thong Sala et sur Haad Rin. le coût de la course est paradoxalement plus élevé qu'en prenant un taxi traditionnel.

* Les bateaux-taxis peuvent être empruntés un peu partout au bord des plages ayant des hôtels. Mais, l’activité principale de ce mode de transport, ce situe à Haad Rin (port ou/et plages suivant la marée). Ils assurent les liaisons vers les Différents hôtels implantés sur la cote Est de l’île. Mais vous pourrez partout dans l’île, ou ils se trouvent, négocier une course durant la journée. Bien entendu, plus vous serez nombreux et moins cela sera cher....mais ce n'est pas toujours la règle.

- L’autre mode de transport fait appel à la location et il permet une plus grande liberté de mouvement. Presque partout dans l’île, vous trouverez à louer divers véhicules motorisés ou non, tels que : Voitures (4 x 4 ; pick-up et autres) ; Des motos de différents types  (routières ; semi routières & cross) et de différentes cylindrées ; des vélos (principalement des VTT).

* Les agences de location sont surtout concentrées sur l’axe Thong Sala – Haad Rin mais c’est bien entendu à Thong Sala et à Haad Rin que l’on retrouve la plus grande partie d’entre elles.

Certains hôtels possèdent leurs propres parcs de motos et mêmes des véhicules à louer. Hormis une partie de la côte Est (accessible uniquement par bateau ou par un chemin, via la montagne), Il y aura toujours quelqu’un pour vous trouver rapidement un véhicule.

* Si vous louez un véhicule motorisé dans une agence, votre passeport vous sera demandé en échange. Essayez de négocier pour le garder est quasi impossible à moins de mettre dans la balance une forte caution.

Pour les motos, sachez que les assurances des Loueurs ne vous garantissent pas en cas d’accident et que les frais de réparation seront entièrement à votre charge. Pour les voitures, il n’y a pas encore de grosses agences telles que par exemple Budget ou autres, et le permis International ne vous sera jamais réclamé. Coté assurances, dans la majorité des cas, c’est comme pour les motos, vous cassez, vous payez. Renseignez vous bien avant de signer un papier. D’autre part, faites bien le tour de votre véhicule avant de le prendre mais avant tout, essayez le ! Si vous ne signalez pas, dés le départ un problème, alors il y a de fortes chances qu’à la fin ce soit vous qui aurez à payer la note. Sachez aussi qu’en cas de litige, vous n’aurez aucun recours.

* Une des pratiques courantes communes ici à tous les véhicules motorisés, c’est de vous remettre un véhicule avec un réservoir presque vide. Vous aurez juste de quoi vous rendre au premier détaillant ou à la première station service. Cela permet aux Propriétaires de rouler aux frais des touristes puisqu’à chaque retour, leur personnel ou eux-mêmes siphonnent chaque réservoir pour en récupérer le précieux contenu. (Sur une année, chez les plus gros loueurs, cela doit représenter une sacrée économie).

 




- Informations supplémentaires :

 

•    concernant les taxis collectifs  appelés Songthaew, généralement en journée, sur les axes principaux, les prix sont fixes et rarement négociables du moment que vous attendez tranquillement que le chauffeur quitte les lieux.  Si vous souhaitez partir avant sa décision (tout seul ou à plusieurs), alors pas de problème mais il vous faudra convenir d’un prix avec lui. Arrivée en soirée, là c’est déjà plus cher et la négociation avant le départ sera de mise, après, ce sera trop tard !

•    pour la location d’un scooter, d'une moto ou d’une voiture, généralement les prix sont difficilement négociables pour 1 ou 2 journées. Si par contre vous la prenez pour une ou plusieurs semaines, alors il y a certainement moyen de tirer les prix à la baisse (surtout en basse saison). Petit conseil : regardez le parc de moto disponible et si il y en a beaucoup, alors c’est bon signe pour négocier. Dans certains Resorts, la moto (petite et non automatique principalement) est comprise avec le prix de la chambre. Autres avantages parfois, l’établissement est moins regardant sur les petits incidents que pour les magasins spécialisés.

•    Le port de casque et la ceinture de sécurité sont obligatoires en Thaïlande. Sachez aussi que des contrôles sont parfois effectués à Thong sala (ou ailleurs).A défaut de porter celui-ci, il en coûtera une amende qui varie selon le chef de la police présent (il change très souvent). 
Bien que le trafic ici n’ait rien en commun avec Koh Samui, il n'en demeure pas moins que les accidents y sont malheureusement quotidiens. Même si la majorité d’entre d’eux reste sans gravité, il convient de rester prudent d’autant plus que les routes vous réserveront plein de surprises (trous, sable, objets divers, cailloux, morceau de bois, branches de cocotier ; vis, chiens, animaux divers ; etc.) et que la conduite des autochtones reste très aléatoire. Sur ce dernier point, il convient d’être extrêmement vigilant et sachez oublier pour un temps, les règles de conduite en vigueur dans votre pays.  
 
 

•    Règles de conduite à tenir :
 
-    Porter le casque et une paire de lunettes (elle vous protégera de la poussière et des insectes qui à la nuit tombante prolifèrent).

-    Ayez toujours une lampe électrique dans votre véhicule.

-    Eviter de rouler au dessus de 50 km à l’heure lorsque vous êtes en petit Scooter.

-    Ne jamais rouler tout au bord des routes car c’est généralement là qu’il y a du sable (cause importante d’accidents).

-    Abandonner la règle des priorités.
-    Regarder toujours sur votre gauche lorsqu’un Thaïlandais arrive (en effet, dans la majorité des cas, il débouche sans regarder).

-    Méfier vous des chiens qui se trouvent le long des routes et anticipez leur comportement en vous arrêtant net, si ils commencent à vous partir après. C’est la meilleure façon de procéder (c’est aussi une des causes importantes d’accidents).

-    Evitez aussi de regarder franchement un chien dans les yeux car certains n’apprécient pas du tout. La nuit aussi, resté particulièrement vigilant car ils occupent les rues et surtout, ne soyez pas agressif avec ces petites bêtes car c’est pour cela qu’elles deviennent méchantes (certains Thaïs les battent souvent sans raison).

-    Ne présumez pas de votre aptitude à conduire surtout si vous ne l’avez jamais fait ou pas dans la catégorie que vous avez choisie de louer. En d’autres termes, si vous n’avez jamais conduit de moto ou un véhicule 4 x 4, ne vous aventurez pas sur des pistes défoncées.
 
 
Hommage à ce jeune Russe décédé sur la route au début de l'année 2012, à Chaloklum.
 
 
•      Les routes : Le réseau routier se développe d'année en année et il se compose principalement de 5 routes en asphalte (bitume) et de pistes en très mauvaises états qui conduisent à l'Est de l’île.
S’ajoutent à cela, quelques routes transversales reliant les principales, mais sur d’assez courtes distances, ainsi que quelques tronçons de pistes. La plus fréquentée, qui et relativement en bon état, est celle qui relie Thong Sala à Haad Rin. Puis, de Thong Sala encore, partent les 3 autres dont l’une mène à Chaloklum (au Nord), une autre longeant la mer, conduit à Haad Yao (au Nord Ouest) et enfin la dernière, située entre les deux précédentes, rejoint aussi Chaloklum. 
Concernant l’accès à Thong Nai Pan Noi & Yai (au Nord-est), il y a depuis déjà quelques années une belle route bétonnée (refaite en parti en 2016).
Than Sadet dispose aussi, depuis le mois de Juillet 2015, d'une route bétonnée et aménagée qui est sans aucun doute la plus belle route de l'île. 
il ne faudra pas plus de 20 minutes en voiture, pour vous rendre de Thong Sala (le village principal) aux villages de Thong Nai Pan Noi & Yai.
  

•    Faire son plein d’essence : les stations services importantes avec du personnel, sont minoritaires et 3 enseignes seulement se partagent le marché. Toutes sont positionnées le long des grands axes (2 sur la route allant à Chaloklum, 3 stations sur la route intérieure qui mène à Haad Salad, 2 à Thong Sala et 3 sur l’axe Thong Sala – Haad Rin, à Ban Tai). 
Puis viennent les stations thaïs plus petites (à Thong Sala, Ban Tai & Ban Kai), et enfin majoritairement, vous trouverez de partout, ces fameux points rudimentaires à 2 bidons et équipés d’une pompe manuelle. De temps à autre aussi, vous verrez en complément, des bouteilles en verre prêtes à l’emploi, vendues le long de la route. Coté prix, compter entre 30% et 40% plus cher suivant les coins (notamment à Haad Thong Nai Pan).
  
 

•    En cas d’accident avec un autochtone : c’est un point particulièrement délicat qu’il vaut mieux ne pas négliger. Le principal comportement dans cette situation, c’est de rester courtois et surtout de ne pas s’énerver. Petit conseil ! Ayez toujours sur vous le numéro de téléphone et le nom du proprio ou du manager de l'hôtel ou vous logez, ou bien d’une connaissance ayant un amis(e) Thaï, par exemple. Je ne parle pas d’incidents (petits dégâts matériels sans gravité et qui se règlent facilement ici), non ! Je parle d’accidents accompagnés de gros dommages mécaniques et/ou avec des dommages corporels. En étant seul ou même avec votre amis(e) non Thaï, vous risquez d’avoir de gros ennuis et le fait de pouvoir faire intervenir une tierce personne de même Nationalité vous permettra certainement un règlement à l’amiable et aussi peut être d’éviter la prison.


•    Assurances : vérifier avant de partir les garanties de votre contrat d’assurance ainsi que les prestations assurées par votre carte bancaire et le cas échéant, faites un avenant pour la durée de votre séjour. Sachez qu’ici, bien qui y ait un Hôpital qui assure correctement des soins relativement minimes, il n’est pas équipé pour des problèmes graves et que le cas échéant, il devront vous transférer vers Koh Samui, voir Bangkok, soit par Speed boat pour le premier, soit par Hélicoptère vers le second. De plus, les soins coûtent cher en Thaïlande et l’on vous facture souvent des prestations jamais réalisées ou des choses farfelues. D’autre part, vous ne pourrez pas quitter l’hôpital sans avoir préalablement réglé la note.
 


      

Offres d'hotels

Tarifs, Disponibilités & Réservations

Renseignements & Aide

Remplissez notre formulaire...

ou envoyez-nous un mail :


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Copyright Phangan-Guide 2005-2017

Nouvelles Destinations & Activités

Pourquoi nous ?

Le Service | L'Expérience

Le Conseil | Le sourire en plus !